Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?

 06 nov 2019 10:38 

100 indications géographiques européennes en Chine


L'Union européenne et la Chine ont clôturé les négociations relatives à un accord bilatéral visant à protéger 100 indications géographiques (IG) européennes en Chine et 100 IG chinoises dans l'Union contre les imitations et les usurpations.

Cet accord historique devrait se traduire par des avantages commerciaux réciproques et une demande de produits de qualité supérieure de part et d'autre. Concrétisation de l'engagement pris lors du dernier sommet UE-Chine en avril 2019, cet accord offre un bel exemple de la coopération entre l'Union européenne et la République populaire de Chine, révélant l'ouverture et l'adhésion des deux parties aux règles internationales comme fondement des relations commerciales.

M. Phil Hogan, commissaire chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré à ce sujet: «Les produits bénéficiant d'une indication géographique européenne sont reconnus dans le monde entier pour leur qualité. Confiants en l'origine et l'authenticité de ces produits, les consommateurs sont disposés à payer un prix supérieur, récompensant ainsi les agriculteurs. Cet accord témoigne de notre volonté de coopérer étroitement avec nos partenaires commerciaux mondiaux, tels que la Chine. C'est une opération bénéfique pour les deux parties; elle renforce nos relations commerciales et est avantageuse pour les secteurs agricole et alimentaire et les consommateurs des deux parties à l'accord

La Chine est la deuxième destination des exportations agroalimentaires de l'Union, lesquelles représentaient un montant de 12,8 milliards d'euros (au cours de la période de 12 mois entre septembre 2018 et août 2019). Elle est également la deuxième destination des exportations de produits de l'Union qui sont protégés par une indication géographique, représentant 9 % de leur valeur, en ce compris les vins, les produits agroalimentaires et les boissons spiritueuses.

Le marché chinois est un marché à forte croissance potentielle pour les denrées alimentaires et les boissons européennes, sa classe moyenne étant en pleine expansion et appréciant les produits européens emblématiques, de qualité supérieure et authentiques. Il dispose également de son propre système d'indication géographique bien établi, protégeant des spécialités que les consommateurs européens pourront découvrir plus largement grâce à cet accord.

La liste des indications géographiques de l'Union à protéger en Chine comprend des produits tels que le Cava, le Champagne, la Feta, l'Irish whiskey, la Münchener Bier, l'Ouzo, la Polska Wódka, le Porto, le Prosciutto di Parma et le Queso Manchego. Parmi les produits chinois figurent notamment les Pixian Dou Ban (pâte de haricots Pixian), l'Anji Bai Cha (thé blanc Anji), le Panjin Da Mi (riz Panjin) et l'Anqiu Da Jiang (gingembre Anqiu).

Les négociations étant clôturées, l'accord va maintenant faire l'objet d'un examen juridique. Du côté de l'Union, le Parlement européen et le Conseil seront ensuite invités à donner leur approbation. L'accord devrait entrer en vigueur avant la fin de 2020.

Quatre ans après son entrée en vigueur, le champ d'application de l'accord sera élargi pour couvrir 175 indications géographiques supplémentaires des deux parties à l'accord. Ces indications devront faire l'objet de la même procédure que celle suivie pour les 100 indications géographiques déjà couvertes par l'accord (à savoir évaluation et publication pour commentaires).

La coopération entre l'Union et la Chine en matière d'indication géographique a débuté il y a plus d'une dizaine d'années (2006). Elle a débouché sur l'enregistrement et la protection de 10 indications géographiques de part et d'autre en 2012, posant ainsi la première pierre de la coopération actuelle.

Contexte

Les systèmes de qualité de l'UE ont pour objectif de protéger les dénominations de produits spécifiques afin de promouvoir leurs caractéristiques uniques liées à leur origine géographique et au savoir-faire traditionnel. Il s'agit là d'une des grandes réussites de l'agriculture européenne, ces systèmes comptant plus de 3 300 dénominations européennes enregistrées soit en tant qu'indication géographique protégée (IGP), soit en tant qu'appellation d'origine protégée (AOP). Par ailleurs, quelque 1 250 dénominations de pays tiers sont également protégées dans l'Union, dans la majeure partie des cas grâce à des accords bilatéraux comme celui qui sera conclu avec la Chine. En valeur, le marché des indications géographiques de l'Union européenne avoisine les 74,8 milliards d'euros et représente 15,4 % du total des exportations de denrées alimentaires et de boissons de l'Union.

Pour en savoir plus:

Communiqué de presse conjoint du commissaire Phil Hogan et du ministre Zhong Shan relatif à la fin des négociations d'un accord entre l'Union européenne et le gouvernement de la République populaire de Chine concernant la coopération relative aux indications géographiques et à la protection de celles-ci.

Liste des indications géographiques européennes protégées

Liste des indications géographiques chinoises protégées

Fiche d'information concernant l'accord

100 indications géographiques européennes devraient être protégées en Chine

EU-China agri-food trade (commerce agroalimentaire UE-Chine)



  Flash Actua
 
Le Guide MICHELIN Bib Gourmand Benelux 2020 Lees meer
 
 
Décret modifiant diverses législations en matière de bail à ferme Lees meer
 
 
100 indications géographiques européennes en ChineLees meer
 
 
M, le grand livre du Guide Michelin Lees meer
 
 
La CE lance un observatoire du marché du vin Lees meer
 
 
AOP: Vlees van het rood ras van West-VlaanderenLees meer
 
 
Migration légale (Belgique)Lees meer