Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
article suivantVolgend Artikel

 03 juil 2020 11:54 

Les entreprises alimentaires arrosent nos champs


L’eau est et reste une ressource rare. Pour la 4ème année consécutive, nous sommes confrontés à des périodes de sécheresse prononcées, qui mettent rapidement les agriculteurs en difficulté lorsque les cultures souffrent par un manque cruel d’eau. Heureusement, les eaux usées traitées des entreprises alimentaires sont là pour tirer d’affaire les agriculteurs. Grâce à une simplification administrative au niveau flamand, Fevia aide les entreprises alimentaires à mettre facilement à disposition leurs eaux usées épurées pour l’irrigation des cultures. Depuis le lancement de cette simplification administrative, le compteur affiche aujourd’hui 22 000 m³ d'eau disponibles par jour pour l'agriculture.

Les dernières années, bon nombre d'entreprises alimentaires ont investi dans des installations d'épuration de l'eau qu'elles ont utilisée dans leur processus de production. Ces eaux usées épurées peuvent parfaitement être utilisées pour l'irrigation en agriculture. Toutefois, les entreprises alimentaires doivent pour ce faire demander une « déclaration de matière première » et cette procédure administrative prend beaucoup de temps.

Afin de mieux répondre et plus rapidement au problème de sécheresse, Fevia s’est mise autour de la table avec la Société flamande de l’environnement (VMM) et la Société publique flamande des déchets (OVAM). Ensemble, nous avons élaboré une procédure simplifiée permettant aux entreprises alimentaires d'obtenir une déclaration de matière première par simple inscription sur le site de Fevia.

Cette déclaration de matière première générique était initialement destinée aux membres de Fevia, mais elle est désormais également ouverte aux non-membres, afin de donner à l'ensemble du secteur la possibilité de répondre plus rapidement au problème de sécheresse. 

Du côté wallon, nous réfléchissons aussi à la manière dont les eaux usées traitées pourraient être mises à disposition. Depuis le lancement de cette simplification administrative, le compteur affiche pour l’instant 22 000 m³ d'eau disponibles chaque jour pour l'agriculture. Cela correspond à près de 9 piscines olympiques par jour.

De nombreuses entreprises alimentaires, dont AB InBev, Alken-Maes, Agristo, Citrique Belge et Danone, soutiennent cette initiative. Cet été, AB InBev souhaite ainsi faire don de pas moins de 20 millions de litres d'eau de brasserie épurée à l'agriculture.

En outre, Ardo et La Raffinerie Tirlemontoise proposent également de l’eau aux agriculteurs par le biais d’une déclaration de matière première individuelle ou d’un réseau complet d’irrigation. Nous saisissons cette occasion pour appeler davantage d’entreprises alimentaires à s’engager dans la lutte contre la sécheresse.

Cliquez ici pour demander votre déclaration de matière première en tant qu’entreprise alimentaire.



  Flash Actua
 
Des mesures visant à lutter contre la propagation du coronavirus en horticultureLees meer
 
 
La France revoit son plan betteraves/néonicotinoïdesLees meer
 
 
Corona: soutien de la CE a l'état Belge de 11 millions d'eurosLees meer
 
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
Renforcement des mesures en vue de la prévention des maladies à déclaration obligatoireLees meer
 
 
Respect du droit de l'UE par les États membres en 2019Lees meer
 
 
Chiffres clés de l’agriculture 2020 Lees meer