Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?

 12 avr 2019 17:07 

Fièvre catarrhale ovine (FCO) en Belgique


Etat des lieux sur la Vaccination

La présence du virus de sérotype 8 (BTV-8) de la fièvre catarrhale ovine (FCO) dans un troupeau de bovins en province du Luxembourg a été détectée. Les exploitations bovines et ovines situées dans un rayon de 5km de l’exploitation contaminée ont été échantillonnées et il s’est avéré que cinq autres étaient également infectées. Cela confirme que la maladie, propagée via des vecteurs (des culicoïdes) infectés, circule ou a circulé.

La Belgique a déclaré les foyers auprès de la Commission européenne et a de ce fait perdu son statut « indemne de fièvre catarrhale ovine». Depuis le 28 mars 2019, l’entièreté de la Belgique est déclarée « zone réglementée pour la FCO de sérotype 8 ».

Depuis la mi-décembre 2018, les autorités françaises ont par ailleurs signalé, dans plusieurs départements de France, des veaux qui devenaient aveugles ou mouraient en quelques jours ou qui manquaient de vitalité à la naissance. Depuis janvier 2019, le nombre d’annonces de cas de ce genre a considérablement augmenté. Le test PCR réalisé sur plus de 400 échantillons de sang prélevés sur ces veaux a révélé que 94 % d’entre eux étaient positifs au BTV-8. Une infection par le virus de Schmallenberg a pu être exclue. La mise en évidence des virus BTV-8 chez des veaux âgés de moins d’une semaine et nés pendant la période sans vecteurs laisse présumer que ces veaux ont été infectés in utero. Dans les exploitations touchées, 2 à 15 % des veaux nouveau-nés étaient infectés. D’autres analyses sont en cours. Nous avons connu une situation similaire en 2008.

Vaccination

La vaccination reste volontaire.
Les autorités l’encouragent et rappellent l’importance de la prévention vaccinale dans la lutte contre cette maladie.
Le SPF Santé Publique rappelle que les vaccins contre le virus BTV-8 mis à disposition gratuitement par le Fonds sanitaire ne sont plus disponibles.
Les autorités fédérales ont cependant rendu possible la mise sur le marché belge (enregistrement) de vaccins contre les sérotypes 4 et 8. L’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) reste en contact avec les titulaires d’autorisations de mise sur le marché pour les autres vaccins BTV-8. La possibilité de mise sur le marché belge des médicaments à usage vétérinaire peut être vérifiée dans la banque de données des médicaments autorisés (lien)1. Dans cette banque des données vous pouvez aussi retrouver les notices et le RCP des produits.
Du vaccin contre le virus BTV-8 est actuellement disponible sur le marché Belge en quantités restreintes, mais de nouvelles livraisons sont prévues en quantités importantes à très court terme.
L’achat du vaccin doit se faire par le vétérinaire via le circuit de distribution classique des médicaments vétérinaires.
En cas de non disponibilité effective de vaccins du sérotype souhaité, il peut faire usage de la cascade.

Echanges intracommunautaires

La vaccination contre le BTV-8 est indispensable dans la majorité des cas pour pouvoir exporter des animaux vers les zones indemnes de ce sérotype. Dans ce cas, seule les vaccinations conformes, réalisées et certifiées par le vétérinaire, seront prises en compte pour la certification.
Il n'y a pas de conditions spécifiques pour l'exportation d'animaux vers des pays ou des régions de l’UE qui sont également soumis à des restrictions BTV-8.
L'exportation de bovins d'abattage vers tous les abattoirs des Pays-Bas est autorisée sans conditions de vaccination, sous réserve d'une notification préalable 48 heures avant le départ.
L'exportation de jeunes animaux non encore vaccinés, tels que les veaux laitiers, vers des pays ou régions indemnes de BTV-8 n'est actuellement pas possible. L'AFSCA met tout en œuvre pour rendre cette exportation possible sous certaines conditions par le biais d'accords avec les pays concernés.

Les vétérinaires d’exploitation et les éleveurs doivent envisager ensemble la meilleure stratégie de vaccination à adopter suivant chaque situation, sachant aussi que le BTV-4, présent dans toute la France, peut arriver chez nous « demain ». La procédure de « vigilance accrue » mise en place par l’AFSCA reste d’application pour ce sérotype.

Pour de plus amples informations concernant la FCO et les mesures prises par les autorités fédérales, nous vous invitons à vous rendre sur le site de l’AFSCA et cliquer sur fièvre catarrhale du mouton².

L’AFSCA

Le SPF Santé publique

L’AFMPS

1 : https://banquededonneesmedicaments.fagg-afmps.be/#/query/veterinary/



  Flash Actua
 
Modification des rétributions et cotisations relatives aux produits phytopharmaceutiques Lees meer
 
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
Situation ravageurs & auxiliairesLees meer
 
 
Concentrations maximales acceptables de produits phytopharmaceutiques dans les eaux de surface Lees meer
 
 
Près de 7 agriculteurs sur 10 utilisent des outils connectés pour diminuer leur empreinte écologiqueLees meer
 
 
Retrait des autorisations de produits à base de chlorpropham Lees meer
 
 
85ième Foire de Libramont: du 26-31 juillet 2019Lees meer
 
 
AFSCA: présentation du rapport d’activités 2018 Lees meer