Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
article suivantVolgend Artikel

 02 avr 2020 14:20 

Evolution des superficies agricoles


En 2019, la Belgique comptait 36.111 exploitations agricoles. Ce nombre est resté stable par rapport à 2018 (-0,13%), et ce dans les deux régions. C’est ce qui ressort des résultats définitifs des statistiques agricoles de Statbel, l’office belge de statistique.

Le cheptel bovin total a diminué en 2019 d'environ 25.000 têtes, soit de 1%. Dans les deux parties du pays, on a constaté une diminution dans quasi toutes les catégories d'âge. En particulier, il y a eu une diminution des animaux destinés au secteur de la viande. Le nombre de vaches laitières a, par contre, augmenté de 1,65%, soit d’environ 8.700 têtes en 2019.

Après une augmentation du cheptel porcin en 2018, il a diminué de 2% en 2019. Il y a eu une diminution dans toutes les catégories. Il y a eu quelques augmentations en Wallonie mais seulement 6,21% du cheptel porcin total se trouve en Wallonie.

La volaille en Belgique a augmenté de 3,42% par rapport à 2018. Le nombre de poules est resté stable (+0,27%). Cela s'explique par une diminution de 3% du nombre de poules pondeuses (-339 655 têtes) compensée par une augmentation de 9,9% du nombre de poulettes (+380 251 têtes). Le nombre de poules pondeuses pour les œufs à couver a augmenté et le nombre de poules pondeuses pour les œufs de consommation a diminué. Alors que le nombre de bovins et de porcs destinés à la production de viande a diminué en 2019, le nombre de poulets de chair a connu une augmentation frappante de 5%.

Evolution des superficies agricoles

La superficie agricole utilisée en Belgique a augmenté de 2.628 ha (+0,19%) pour s’élever à 1.358.705 ha. 35% de la superficie agricole est occupée par des prairies permanentes. Les cultures de céréales occupent 23% des superficies agricoles et les cultures fourragères 21%.

Les superficies de céréales ont progressé de 2,8% (+ 8.591 ha). Ce sont surtout les superficies en céréales d'hiver (froment d'hiver et orge d'hiver) qui ont augmenté (+5,7% en Belgique ou +12.694 ha). En Flandre, l'augmentation des céréales d'hiver a été compensée par la diminution de la superficie de maïs grain (-10,95% ou -5.291 ha). La superficie totale de maïs grain et de maïs fourrager a diminué de près de 8.200 ha en Flandre, alors qu'en Wallonie, elle n'a diminué que de 1.574 ha.

Les superficies de cultures fourragères ont baissé de 0,6% (- 1.838 ha) par rapport à 2018. En Flandre, la diminution du maïs fourrager (- 2.878 ha) a été compensée par l'augmentation des pâturages temporaires (+ 2.267 ha), ce qui a maintenu la superficie totale des cultures fourragères stable par rapport à 2018. En Wallonie, la superficie fourragère totale a diminué (-1,33%) en raison de la diminution de la superficie consacrée au maïs fourrager. En Wallonie, il y a eu un glissement des mélanges de légumineuses fourragères vers des mélanges de protéagineux avec des céréales sous la rubrique "autres légumineuses à récolte sèche". L'importance de la luzerne comme culture fourragère augmente depuis plusieurs années.

La superficie des cultures industrielles a diminué de 5,3% en 2019, en raison de la diminution de la betterave sucrière (-8,1%), du colza et de la navette (-18,1%). La chicorée pour l'inuline a continué à augmenter (+6,6%). La forte augmentation de la surface des plantes et herbes médicinales et aromatiques est due au fait qu'à partir de 2019, la surface des herbes de cuisine a été déplacée des "autres légumes de plein air" vers cette section. Il s'agissait d'un total de 497,30 ha de persil, cerfeuil, ciboulette, basilic et autres herbes (tant pour la consommation industrielle que pour la consommation fraîche).

La superficie totale des pommes de terre a augmenté de 4.856 ha, soit 5,2%, en 2019. La Flandre est presque entièrement responsable de cette augmentation (+4.839 ha, soit +9,7%).

En outre, la superficie consacrée aux légumineuses récoltées à sec a continué de croître en importance. En Belgique, cette superficie a augmenté de 21,35%, soit de 816 ha. En Wallonie, ce sont surtout les mélanges de protéagineux avec des céréales qui ont augmenté. Ils ont été classés sous la rubrique "autres légumineuses récoltées à sec".

La superficie totale des légumes de plein air a diminué de 616 ha en 2019. Cette diminution est en grande partie due à la catégorie "autres légumes" dont les herbes de cuisine ont été déplacées vers la section "plantes et herbes médicinales et aromatiques". Les carottes, le céleri-rave, les épinards, les poireaux et les choux de Bruxelles ont progressé en 2019.

La superficie des fraises en Belgique a diminué en 2019, tant en plein air que sous serre, de respectivement -11,2% et -2,9%. Cette diminution s'est produite tant en Flandre qu'en Wallonie.

Depuis 2016, la surface de culture des plantes ornementales est en déclin. En 2019, elles baissent de 8,3%.

En Belgique, on constate une légère diminution des vergers (-0,9%), avec une nouvelle diminution de la superficie des pommes (-3,8%) et une stabilisation de la superficie des poires. La diminution est due à la baisse des vergers en Flandre (-1,3%) qui a été compensée par une augmentation en Wallonie (+3,5%).
La superficie consacrée aux pommes a diminué dans les deux parties du pays. En particulier, il y a eu un déplacement des superficies de Golden et Jonagold vers les autres pommes.

Dans les deux régions, l'importance des petits fruits a fortement augmenté, +30,8% en Flandre et +23,3% en Wallonie. L'augmentation s'est produite dans toutes les rubriques.

La superficie des serres a diminué de 25,5 ha, soit -1,1% en 2019. Cette baisse est due à la diminution des cultures de fruits et de plantes ornementales en serre. La superficie des légumes a, en revanche, augmenté de 1%. Ce sont surtout les tomates et les concombres qui ont progressé en 2019, alors que les différentes sortes de laitues ont perdu du terrain. Dans la culture des plantes ornementales, ce sont les chrysanthèmes en pot qui ont baissé.



  Flash Actua
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
Les valeurs de référence des mesures d'azote potentiellement lessivable pour 2019Lees meer
 
 
L’impact du COVID-19 sur le secteur BioLees meer