Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
Vorig Artikelarticle précédent article suivantVolgend Artikel

 24 mars 2020 16:23 

Corona et marchés de pommes de terre


Dans l’ensemble des pays du NEPG (UE-04 + GB) on signale que la demande en pommes de terre fraiche a augmenté ces derniers jours.

Certains préparateurs – emballeurs ont travaillé toute la fin de semaine pour approvisionner la demande (résultant « d’achats panique » mais aussi d’une hausse logique et évidente de la consommation à domicile) et faire en sorte que les rayons restent garnis. On rapporte également des ventes de produits finis (chips/croustilles, frites surgelées, plats préparés à base de pommes de terre) dans la distribution meilleures que la normale. Les restaurants et cantines sont fermés, mais les consommateurs achètent aussi des surgelés et plats préparés pour manger chez eux.

Du côté industrie les choses sont beaucoup moins roses. Usines qui ferment ou tournent à capacités réduites, contrats retardés, absence d’achats sur le marché libre. Il faudra quelques jours et semaines pour voir comment évolueront les choses en matière d’expédition (au sein des 27) et d’exportation (outre-mer) de produits finis.
De nombreux lots vont sans doute devoir être conservés plus longtemps que prévu. Qu’en sera-t-il de la maîtrise de la qualité et de la germination ? Si des traitements antigerminatifs supplémentaires sont nécessaires, assurez-vous de l’achat rapide de CIPC car la vente de produits CIPC n’est plus autorisée après le 08 avril !
En attendant, et dans l’incertitude, réfléchir à une baisse des emblavements est une option à envisager très sérieusement, en particulier en hâtives.

Dans la situation actuelle, Belpotato.be trouve toute son utilité. La concertation tenue ce lundi entre l’AgroFront, Belgapom et la Fiwap a permis de faire le topo de la situation tant côté producteurs que côté acheteurs. Une lettre explicite a été rédigée à l’attention des Ministres régionaux en charge de l’agriculture (Hilde Crevits en Flandre, Willy Borsus en Wallonie) et fédéraux (Denis Ducarme) dans l’optique du Conseil européen des Ministres de l’Agriculture qui se tiendra ce mercredi, afin que la pomme de terre soit reprise sur la liste des secteurs durement impactés. Par ailleurs, un communiqué de presse est prévu cette semaine, qui reprendra la description des difficultés rencontrées par le secteur, les situations de marchés et les niveaux d’activités selon les segments, et les perspectives à court terme (sans boule de cristal malheureusement).



  Flash Actua
 
Densités / Distances de plantations dans la butte Lees meer
 
 
Gestion du plant, entre réception et plantations Lees meer
 
 
Filière lait en état d’alerte : communication et soutien aux éleveurs Lees meer
 
 
Assouplissement des règles pour les travailleurs saisonniers Lees meer
 
 
Coronavirus : réduction des pertes économiques pour les entreprises Lees meer
 
 
Evolution des superficies agricolesLees meer
 
 
Mesures concernant la pourriture brune dans les provinces d'Anvers et de LimbourgLees meer