Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?

 22 jan 2020 09:31 

Belpotato: départ de l'organisation de branche pour les pommes de terre en Belgique


Le secteur belge de la pomme de terre a connu une croissance énorme ces dernières années. En 1990, environ 500 000 tonnes de pommes de terre ont été transformées en frites, produits de purée, croustilles ou flocons et granulés. Entre-temps, ce volume a décuplé. La Belgique est le plus grand exportateur de pommes de terre surgelées au monde. Et les perspectives de croissance de la transformation belge restent bien réelles. La superficie de pommes de terre en Belgique a atteint 100 000 ha ces dernières années.
La culture de la pomme de terre est le moteur de l'agriculture belge. La grande majorité de la filière belge de la pomme de terre - producteurs, négociants, conditionneurs et transformateurs - sont des entreprises familiales. La chaîne de la pomme de terre présente de nombreux défis.
Ce n'est que par la coopération au sein de la chaîne que le secteur peut s'adapter aux besoins de l'époque et rester leader sur le marché belge et mondial. C'est pourquoi le Algemeen Boerensyndicaat (ABS), Belgapom, BB, Fiwap et la Fédération Wallonne des Agriculteurs (FWA) unissent leurs forces et créent Belpotato.be asbl, l’ organisation de branche (OB) de la culture et du commerce belge de la pomme de terre.

à télécharger:
Présentations (484.2 Kb) Photo (2.5 Kb)

Le 20 janvier, l'acte fondateur de Belpotato.be a été officiellement signé à Huldenberg. La composition du directoire garantit des équilibres entre producteurs, négociants et transformateurs et entre néerlandophones et francophones. Jean-Pierre van Puymbrouck devient le premier président. Pierre Lebrun (Fiwap) et Kurt Cornelissen (PCA) reprennent le secrétariat pendant la première année de travail.

Cependant, en attendant la mise en place officielle, les membres fondateurs ont déjà établi une liste de priorités que Belpotato.be devrait aborder:

  • L'objectif le plus important de l' OB est de surveiller la durabilité du secteur (écologiquement, économiquement et socialement). Belpotato.be souhaite renforcer davantage la durabilité grâce à l'innovation.
  • La filière pomme de terre a d'énormes besoins de recherche et développement au vu des évolutions sociales rapides, de la complexité de la culture, des exigences strictes en tant que matière première, de l'impact sur l'environnement, des risques économiques, ... Actuellement, la recherche en Belgique est insuffisante proportionnellement à l'importance économique de la pomme de terre. Les actions existantes sont également réparties entre les différentes institutions avec un manque de cohérence ou d'échanges avec les besoins de la chaîne. Belpotato.be souhaite donc obtenir plus de ressources pour la recherche et le développement et un meilleur alignement avec les besoins réels du secteur et sa durabilité.
  • La Belgique est actuellement (trop) dépendante de pays étrangers pour la fourniture de semence de pommes de terre. Ces dernières années, la qualité des semences a régulièrement causé des problèmes de germination. En cas de faible taux d’ émergence , l'impact financier peut être important pour le producteur de pommes de terre de consommation, compte tenu des obligations contractuelles de vente qu'il doit remplir. Dans ce contexte, un développement de la production belge de semences certifiées dans les variétés protégées les plus utilisées est souhaitable.
  • L'association professionnelle discutera des contrats de livraison pour parvenir à des relations commerciales plus équilibrées entre le producteur et le premier acheteur;
  • Les informations des marchés et les statistiques utiles seront collectées, analysées et partagées avec toute la chaîne;
  • Les changements de la législation posent parfois des problèmes au secteur. Un exemple actuel est la disparition de CIPC. Les conséquences pratiques, techniques, sanitaires et financières auront après tout un impact sur l'ensemble de la filière pomme de terre. Belpotato.be est confronté à une tâche difficile pour s'assurer que la transition vers le stockage sans CIPC se déroule aussi bien que possible sans perte significative de capacité de stockage, sans perte de qualité des pommes de terre fournies et sans réduire les marges du secteur ou la compétitivité des produits finis belges à l'exportation. 
  • L'OB souhaite également jouer un rôle dans la détermination des conditions d'accueil et de la transparence de l'évaluation de la qualité des pommes de terre industrielles en établissant des protocoles clairs et non ambigus.
  • Belpotato.be représentera également le secteur dans les structures publiques et privées dont les actions et décisions concernent directement les enjeux de la pomme de terre (technologie, économie, environnement, santé publique, commerce, social, ...).

8 priorités d’action de Belpotato.be :

Les institutions fondatrices de Belpotato ont défini ensemble 8 priorités d’action pour les prochaines semaines et mois. Ces priorités concernent des thématiques jusqu’ici trop peu (voire pas du tout) abordées en filière à l’échelle nationale belge, et qui présentent des enjeux importants pour tous les maillons du secteur. Les maîtres mots de l’action de Belpotato sont la concertation interprofessionnelle et la communication efficace interne au secteur mais aussi vers l’extérieur.

La durabilité du secteur est une préoccupation majeure pour toute la filière, en termes environnementaux bien sûr, mais aussi sociétaux et surtout économiques. En matières techniques, les champs d’action concerneront la gestion des rotations, la lutte contre l’érosion, l’usage durable des ressources (eau, sols), la maîtrise des risques sanitaires (maladies et ravageurs connus ou nouvelles menaces). Du point de vue économique et social, Belpotato s’inquiétera de la rentabilité de chaque métier de la filière, et de la compétitivité de toute la chaine à moyen et long terme. La durabilité sociétale passe par une meilleure communication, vers le grand public, sur les améliorations continues du secteur, l’activité économique générée et l’attractivité des métiers de la pomme de terre.

Belpotato s’attachera aussi à développer et coordonner la recherche et le développement en Belgique. La pomme de terre a d’énormes besoins de R&D compte tenu de la complexité de sa culture, du grand nombre de ses ravageurs, des exigences pointues en qualité de matière première, de son impact sur l’environnement… Belpotato a l’ambition de susciter une R&D agronomique et agro-alimentaire belge avec plus de moyens (avec co-financement professionnel) disponibles pour la pomme de terre, davantage pilotée par les professionnels, entièrement cohérente, et pleinement orientée vers les besoins réels du secteur et sa durabilité. Belpotato s’investira aussi dans la diffusion efficace des résultats vers les professionnels via les structures en place ou via de nouveaux canaux.

L’approvisionnement et la qualité des plants sera aussi un point d’intérêt majeur, dans un contexte de domination des variétés protégées, d’introduction massive de plants hollandais et français (plus de 100.000 tonnes chaque année), d’intégration du commerce de plants, et de qualité régulièrement défaillante ces dernières années (levée incomplète). L’objectif est d’accroître l’auto-approvisionnement belge en plants certifiés, mais surtout de mieux couvrir les risques pour l’aval de la filière liés à la défaillance du plant (germination, qualité sanitaire…).

Les relations contractuelles entre les maillons de la filière seront rediscutées en profondeur. Les dernières saisons très contrastées en termes de rendement (54 t/ha en moyenne en 2017 ; 37 t/ha en 2018 – sources Fiwap/PCA/Carah/Inagro) et de prix d’achat ont démontré l’incapacité des contrats sous leur forme actuelle à assurer une couverture minimale des risques pour le producteur. Les contrats ne rencontrent donc plus leur objectif premier et doivent évoluer pour intégrer les évolutions de risques et de coût de production. L’objectif est de rééquilibrer les relations commerciales entre le producteur et le 1er acheteur.

En matière d’informations des marchés, Belpotato a l’ambition de fournir à tout moment aux professionnels une image instantanée et une vue à court terme la plus complète possible de l’offre, de la demande et des prix de la pomme de terre industrielle belge et européenne. Concrètement il s’agit de compléter les indicateurs économiques et les sources statistiques actuels, et d’améliorer leur communication à travers la filière.

La transition vers « l’après CIPC » constitue un énorme défi, tant les conséquences pratiques, techniques, sanitaires et financières impacteront toute la filière. L’objectif est de réussir la transition sans perdre de capacité de stockage, sans perdre la qualité des productions, et sans affecter outre mesure les marges au sein de la filière ni la compétitivité des produits finis belges à l’export. Le secteur veut ainsi démontrer sa capacité à s’adapter à l’évolution de la législation et à la transition indispensable vers une agriculture et une activité agro-alimentaire toujours plus durable.

Un volet d’action de Belpotato sera dédié à la représentation de la filière. La pomme de terre est soumise à de multiples législations européennes, fédérales et régionales et est de plus souvent attaquée dans l’opinion publique sur le terrain de la durabilité environnementale. Mais elle prend aussi une place considérable dans l’agriculture et génère une plus-value importante pour l’agro-alimentaire alimentaire belge (en particulier en termes d’exportations). L’objectif de Belpotato sera donc d’assurer indirectement une représentation efficace de la filière auprès des structures publiques et privées dont l’action et les décisions concernent directement les enjeux de la pomme de terre. Concrètement, cela passe par une répartition des tâches de représentation entre les différentes composantes de Belpotato auprès des différents niveaux de pouvoir et/ou des structures belges et étrangères du secteur, par une participation active de Belpotato aux dossiers traités par les pouvoirs publics, par l’harmonisation des informations sensibles à communiquer aux politiques, et par une communication cohérente vers les médias.

Enfin les conditions de réception des pommes de terre seront abordées avec comme objectif de contribuer à la transparence de l’évaluation de la qualité des pommes de terre industrielles par la communication des méthodes / équipements / moyens mis en œuvre par les acheteurs, par l’adoption de protocoles clairs et univoques, et par la transmission rapide et structurée des résultats. Il s’agit aussi de faciliter le règlement des litiges.

Cette liste n’est pas exhaustive, et d’autres thématiques pourront être abordées selon les besoins du secteur et les situations réelles.

 



  Flash Actua
 
Les betteraviers peuvent continuer à utiliser des pesticidesLees meer
 
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
La campagne pommes de terre 2020-2021 sera pleine de défisLees meer
 
 
Deuxièmes prévisions des comptes économiques de l’agricultureLees meer
 
 
Utilisation durable des produits phytopharmaceutiquesLees meer