Alimentation
Animaux
Cultures
Economie
Elevage
Environnement
Général
Horticulture
Marchés
Mécanisation
Politique
Login
 
 
 
Vous pouvez vous enregistrer et vous abonner en cliquant ici
(€ 72,60, TVA incl.)
 
Oublié votre mot de passe?
article suivantVolgend Artikel

 08 oct 2019 17:21 

Lente poursuite des arrachages…


Situation très variable selon les pays : les arrachages seraient les plus avancés en France (55 à 60 % au 02 octobre, toutes régions confondues ; mais moins de 10 % dans les Flandres, quasi terminé en Beauce), en Allemagne (30 %) et au Royaume-Uni (20 à 25 %). La Belgique est à la traine avec de l’ordre de 20 % des surfaces de pommes de terre de conservation récoltés ; certaines régions sont à plus de 30 %, d’autres à moins de 15 %. Les Pays-Bas seraient avancés également à +/- 20 %.

Que vous commenciez ou que vous poursuiviez la récolte, n’oubliez pas de favoriser tout ce qui permet les courants d’air et la ventilation naturelle. Un ventilo mobile pour augmenter les courants d’air et sécher quelque peu le front de tas ne peut être que positif ! 
La ventilation commence dès les premières bennes rentrées, particulièrement pour les lots crottés ou à problèmes ! Pour celles et ceux qui ont commencé dans le sec et poursuivent dans l’humide, veillez à homogénéiser les t° de tas forcément à t° différentes.
 Quand vous arrachez à des périodes et/ou des jours différents, il y a un risque d’avoir des différences de t° entre parties de tas distinctes, et donc de problèmes de condensation entre zones « sèches » et « humides », entre zones « chaudes et zones « froides ». Il est donc important, dès les premières nuits, de ventiler en interne (volets d’entrée d’air fermés, portes et volets de sortie ouverts ou entrouverts). La cicatrisation se fait d’autant plus rapidement que les t° sont élevées. Ne refroidissez pas vos pommes de terre trop vite, car il peut encore y avoir des moments (trop) doux en octobre et en novembre, voire en décembre, rendant alors la ventilation impossible, ou du moins difficile si la t° des pommes de terre est inférieure à celle de l’air ! En cas de lots à problèmes (vitreuses, tubercules secondaires non cicatrisés, pommes de terre blessées (chaque éraflure, blessure ou coupure est une porte d’entrée aux maladies !!!)), le séchage se fera avec un canon à chaleur. Celui-ci permet de réchauffer l’air plus froid que les pommes de terre, de maintenir les pommes de terre à température suffisamment élevée pour une bonne cicatrisation, tout en les séchant.



  Flash Actua
 
Le futur plan de lutte de la tuberculose bovine Lees meer
 
 
L'Autorité européenne du travail entame ses activités Lees meer
 
 
La prévention de l'introduction des espèces exotiques envahissantesLees meer
 
 
Prix 2019 Les Grandes Tables Du Monde Lees meer
 
 
Marchés des pommes de terreLees meer
 
 
La conservation des pommes de terre (2020-2021)Lees meer
 
 
L'élimination des matériels à risque spécifiés (MRS) dans les abattoirsLees meer
 
 
La priorité accordée à la lutte contre 20 organismes de quarantaine sur le territoire de l'UELees meer
 
 
Les pépiniéristes wallons veulent relever le défi de la fourniture des plants pour les 4000km haiesLees meer
 
 
Publication des indices harmonisés de risque (HRI) pour la Belgique Lees meer
 
 
Communication aux producteurs de pommes de terre – Obligation de rotation Lees meer
 
 
Amende pour une entente portant sur les légumes en conserveLees meer